Enfin de retour ici...

Je suis vraiment très heureuse de vous présenter la jolie Léopoldine, un nouveau patron de robe lancé par ma belle Anne Durrieu. C'est évidemment un modèle que j'adore et qui me tient énormément à coeur!

DSC01110

Léopoldine est un patron très abouti et original, qui met la silhouette en valeur. Sa particularité (et sa difficulté aussi) réside dans l'ensemble des plis "religieuse" qui forment le haut de la robe. Même les pinces de poitrine sont habilement intégrées dans un des plis. C'est un véritable pliage origami! Je ne vais pas vous le cacher : Léopoldine, dans sa version originale, s'adresse plutôt aux couturières confirmées... Mais le patron peut être très facilement simplifié. J'ai cousu une première version, avec les plis "religieuse", dans un magnifique piqué de coton perle noir (qui attire, il est vrai, un peu la poussière). Ce tissu plus épais convient en fait aussi à Léopoldine, qu'Anne conseille plutôt de coudre dans un tissu souple. J'ai eu plus de facilité à dompter les plis, qui se marquaient aisément au fer, que sur un tissu fluide. La robe est entièrement doublée, en plus du haut, avec un jupon (jupe identique réalisée dans une doublure noire). Le dos coupé en V apporte encore une touche féminine à Léopoldine. Malheureusement, je n'ai pas pu poser de fermeture invisible, car l'épaisseur des plis avec ce tissu, gênaient fortement le passage du curseur. Je n'ai pas posé les poches, j'ai allongé légèrement les pinces du dos de la jupe, et la petite fleur vient en fait cacher un malencontreux coup de ciseaux de dernière minute...

DSC01068

DSC01072

DSC01065

DSC01075

DSC01060

DSC01076

La seconde version, je la souhaitais en dentelle noire pour le haut et en tissu fluide en viscose pour la jupe. Je ne me suis pas lancée dans la réalisation des plis "religieuse" qui auraient été inesthétiques, à mon sens, avec la dentelle. J'ai simplement pris les pièces de patron de la doublure du haut pour réaliser l'ensemble du dessus de la robe. J'ai réalisé le pli religieuse de la manche sur le patron même, afin d'obtenir une manche simple... La robe est également entièrement doublée. A nouveau, j'ai placé une fermeture visible car le curseur d'une invisible se prenait dans la dentelle (quand ça veut pas, ça veut pas!). Une autre particularité de ce patron se trouve dans le décalage présent entre le pan de la jupe avant, où se posent les poches, et les coutures de côtés du haut de la robe. Mais il suffit de bien se fier aux repères indiqués sur le patron. Cette originalité permet d'affiner davantage la silhouette...

DSC01019

DSC01042

DSC01039

DSC01041

DSC01036

DSC01095

Je vous invite à aller voir la magnifique version à pois de Jolies Bobines et la jolie version de Tokad.

Je termine par quelques petites astuces... Vous pouvez réaliser Léopoldine en version jupe, comme ici.

Avant de découper le devant et les deux parties dos du haut, repérez les lignes des plis "religieuse" correspondant à votre taille et soulignez-les au fluo. Lorsque votre patron est découpé, réalisez les plis sur le papier même, afin de comprendre le processus... vous n'aurez plus qu'à le reproduire sur le tissu!

DSC01129

DSC01128

J'en profite pour vous souhaiter une très très belle année 2016, heureuse et créative!!!

DSC01113

Robe Léopoldine de Anne Durrieu, T. 36 (ma prochaine version sera en 38 pour plus d'aisance...)

Piqué de coton perle noir pour la première version et dentelle noire pour le haut et tissu fluide en viscose pour la jupe pour la deuxième version, le tout Ma Petite Mercerie.

Le patron en version pochette sera aussi bientôt disponible sur le site de Ma Petite Mercerie.